Aller au contenu

RoseUp

RoseUp est une association nationale, d’intérêt général, agréée par le Ministère de la santé, fondée et animée par des femmes touchées par le cancer.

Depuis 2011, l’ambition de RoseUp est de permettre aux femmes de poursuivre le plus sereinement possible leurs vies professionnelle et personnelle dès l’annonce de la maladie, pendant et après les traitements mais aussi de se sentir moins seules face à la maladie.

Les missions de RoseUp Association :

  • Informer, grâce à des contenus de qualité, accessible à toutes :

    >> Rose Magazine : le 1er féminin haut de gamme gratuit en France, engagé et positif conçu par des journalistes professionnels (bisannuel, tiré à 180.000 exemplaires).

    >> Roseup.fr : 1er site internet dédié qui délivre de l’actualité quotidienne (1.2 millions de visiteurs uniques, 16.000 abonnés à la newsletter bimensuelle, 80.000 participantes aux webinaires et ateliers en ligne).

    >> RoseUp sur les réseaux sociaux : 1ère communauté en ligne de femmes touchées par le cancer en France

  • Accompagner et aider les femmes à trouver des solutions pour faire face aux conséquences de la maladie dans leur quotidien.

    >> Les Maisons RoseUp : 2 lieux uniques en France à Paris et à Bordeaux. De véritables cocons et lieux de vie qui offrent aux femmes une parenthèse d’écoute et de bienveillance entre l’hôpital et leur domicile ainsi qu’un accompagnement personnalisé sur des thématiques variées (beauté/bien-être, activité physique adaptée, nutrition, coaching pour le retour à l’emploi …).
    Chaque mois, ce sont plus de 500 adhérentes qui y sont accueillies et plus de 150 ateliers par mois gratuits* en groupe ou en individuel.

    * L’adhésion annuelle de 30 € à RoseUp permet d’obtenir un accès gratuit à l’ensemble du programme d’accompagnement personnalisé.

  • Défendre les droits des femmes en agissant auprès des pouvoirs publics pour les aider à conserver toute leur place dans la société. RoseUp se mobilise au travers de nombreux sujets de plaidoyer. Les derniers combats majeurs sont la réduction à 5 ans du droit à l’oubli pour l’accès à l’emprunt et la hausse du remboursement des prothèses capillaires.